25 mars 2006

J'déménage

Voilà, ça ne doit pas vous étonner. Je déménage. L'envie de changer de déco n'est pas compatible avec celle de garder cet espace tel quel. Comme un carton remisé au grenier des souvenirs... oui, je suis bien d'accord c'est très moche... A la cave c'est plus humide mais y'a des vins de garde aussi, alors c'est mieux, même si le carton s'imbibe et s'effrite... et ça sent la morue et puis les moules jusque dans le coeur... j'ai la dalle... BREF ! Néanmoins et nonobstant, en revanche comme dirait l'autre, rien à... [Lire la suite]
Posté par immixtion à 00:14 - Commentaires [11] - Permalien [#]

14 mars 2006

15h27, départementale 76, kilomètre 6

Un animal sur le bas-côté. Un chien classé en race. Visiblement un labrador. Une bride lâche ralliant un autre vivant. Un humain classé par genre. Une femme. Probablement baptisée sa maîtresse. Devant, une automobile à allure restreinte. Entre, une distance sécurisante. L'être canin mû de quatre motrices et d'un bête instinct. L'inattention de la bébête humaine. Le milieu de la voie, la chaîne tendue, l'arrêt par le cou. Devant, l'embardée hasardeuse, l'esquive périlleuse, l'épargne à la fraction de vie près, juste. Une... [Lire la suite]
Posté par immixtion à 01:11 - Commentaires [9] - Permalien [#]
08 mars 2006

Youth Against Fascism

Attention, vous venez de changer d'onglet, ça va trancher chérie.Vous êtes à présent sur le point de consulter un billet d'information scientifique. Vous n'êtes pas au bout de vos surprises. La science avance à grand pas mais ne fait parler d'elle qu'à voix basse. Pourtant la recherche progresse réellement, et rares sont les communications sur le sujet. Ce mardi se tenait, hors des sentiers battus, une conférence visant à énoncer les dernières avancées des très sérieuses investigations diligentées par le pendable... [Lire la suite]
Posté par immixtion à 01:34 - Commentaires [20] - Permalien [#]
04 mars 2006

Glabre

L’alliance est rompue. Les anneaux entrechoqués ne s’ornent plus qu’à l’orée d’une vasque. Les bibelots de faïences se sont fait exposés à terre, sans trop de bruit, sans bris, en attente de cartons de faillites à jeter. Les objets de valeur sont déjà remballés pour ne pas être oubliés. Les verroteries miroitent vainement, répendues éparses au beau milieu de casseroles disparates. Les bijoux n’attendent plus que d’être cambriolés. Les meubles frémissent encore dans l’expectative de montrer ce qu'ils sont, des meubles à... [Lire la suite]
Posté par immixtion à 04:40 - Commentaires [12] - Permalien [#]