08 mars 2006

Youth Against Fascism

Attention, vous venez de changer d'onglet, ça va trancher chérie.
Vous êtes à présent sur le point de consulter un billet d'information scientifique.


Vous n'êtes pas au bout de vos surprises. La science avance à grand pas mais ne fait parler d'elle qu'à voix basse. Pourtant la recherche progresse réellement, et rares sont les communications sur le sujet.

Ce mardi se tenait, hors des sentiers battus, une conférence visant à énoncer les dernières avancées des très sérieuses investigations diligentées par le pendable Docteur ès Jemenfoutisme, dont la renommée ne souffre d'aucune complaisance dans tout son quartier, Professeur d'acharnement thérapeutique à l'Université de Maicouilles-en-Combrailles, ex-interne des hôpitaux de Bagdad, le sémillant et agnostique bien qu'agnosique théologien, l'étrangement nommé Mix Highlow. Il est vrai qu'avec un tel nom cela n'a pas dû être facile tous les jours à l'école (sic), et on comprends que déjà très jeune il se soit réfugié dans l'analyse scientifique.

A l'origine de ses recherches, les observations issues d'une étude menée par le collectif BlogProject, observations parues dans cet article dont le titre ne laisse aucune place à l'équivoque : La Mondialisation Est Telle Un Troupeau De Porcelaine Dans Un Magasin D'Eléphants.
Hier donc, le brillant pédagogue exposait les résultats des recherches menées sans tambour ni trompette, mais néanmoins tambour battant la chamade et trompette de la renommée mal embouchée. Travaux dont il a été tout à la fois l'instigateur, le maître d’œuvre et l'enculeur de mouches pétomanes.

Buzzons donc sur l'événement scientifique du moment.
 
C'est paré de son plus simple appareil que le facétieux savant est apparu dans la lumière des projecteurs et qu'il a rejoint la chaire de l'Université Evangélique Notre Dame De La Doctrine de Jhmenbaleck, petite commune paysanne de trente-six âmes - sans compter les moutons et adieu veaux, vaches, cochons selon les poulets -, bourg enclavé au plus profond de la zone occidentale, dans cette région sombre et reculée qu'est le Montrouduc. Il voulait manifestement un symbole fort.
L'un tantinet pédant diafoirus, byzantin à l'excès, entama son énonciation illocutoire devant une assemblée de drôles d'oiseaux intrigués et ébahis aux corneilles.
Mais à peine avait-il achevé son préambule qu'un étudiant pustuleux affublé du costume de bal de fin d'année paternel se leva, posa son sandwich beurre de cacahuète margarine ainsi que son magnum plastique de soda, et lui tint à peu près ce langage (ndlr : Le conférencier, bien qu'à poil, s'était accroché autour du cou un fromage normand odoriférant. Là encore, à l'instar de l'odeur, il avait voulu le symbole fort.) :
"- Hi! Let me introduce myself…
- Good for you! Doesn't it hurt too much?
- Hinhinhin… My name is Higgins, Clark Higgins, and I have a Fucktheworld University degree. I guess you're not very serious when you talk about the good Lord and kindly
America. You seem to be brave but you'll need strong friends, you know. Some people can kick arrogant bastards' ass for that! You should think twice about it. Please ponder over those famous words: To beep or not to beep, that's the caution. God bless America!"
L'imperturbable chercheur ne se le fit pas dire deux fois par le traducteur, ni même une, son maigre anglais était suffisant. L'étasunien également mais en plus gros. L'un but, l'autre ravala sa fierté et se racla la gorge, se préparant à voler dans les plumes du renard.
Il chuchota en apartheid : « L'amende est là, elle est honorable, de lapin, et si j'inspire Shakespeare, j'ai la belle à faire… ». Puis enchaîna d'un sourire goguenard :
"- Do you know holy Marie, Higgins Clark?
She's just an out-and-out fucking bitch, a goddamn slut sucking dicks in hell! Bloody hell! Please think about that and kiss my bottom I'm famous: To beat or not to beat, that's the coalition! You know I had a Dream; You Create The Reason of our Planet Unknown. Quick go with that, and send me a postcard, jackass! Thoughts In My Mind just sail away; the images of you just fade away…”
Il ne l'a pas envoyé dire ses inepties ailleurs, enfin si.

L'assistance remarqua clairement le chamboulement provoqué chez le prédicateur barthélémien ; chacun pouvait ressentir le bouillonnement intérieur et la jubilation. Le corps un peu tremblant et la bouche asséchée, l'enthousiasmant querelleur demanda poliment que l'on aille lui quérir un verre d’eau à la fontaine. Aussitôt, une affable personne de l'assistance se dévoua, lui chuchotant au passage d'un ton gêné qu'il ne fallait jamais dire fontaine.

Le proctologue xylophage poursuivit sans épiloguer.
Après qu'il eut rappelé le postulat énoncé par le collectif BlogProject selon lequel, je vous le rappelle, le seul point commun tangible existant entre USA et USB est que l'un comme l'autre possède la caractéristique de s'installer n'importe où sans se soucier de l'environnement, il cita les principales différences découlant de cette même étude. A savoir, primo, que l'USB est susceptible de pouvoir se retirer facilement et sans dommage, contrairement à l'USA, simplement susceptible et au pouvoir dommageable. Et secundo, leurs altérités en matière de puissance et de capacité.

L'éminent et grisâtre chercheur s'est d'abord proposé de renommer les deux entités. Il explique que c'est dans un souci de rupture dogmatique qu'il appellera désormais la première USS Off. - pour mettre en valeur son aspect offensif et rappeler ironiquement qu'elle ne possède pas de position off -, et le second USS 117. C'est juste pour déconner, explique-t-il.
Il exposa ensuite les découvertes issues de ses propres recherches.
L'USS 117 a ceci comme avantage de pouvoir être utilisé aussi bien pour le download que pour le upload, en général avec une préoccupation de partage distractif, et est absolument inoffensif en matière de renseignements impérieux. Otan, l'USS Off ne s'impose lui qu'en matière de download, principalement pour l'installation d'applications environnementales fortes (système d'exploitation, navigateur, intégrateur, etc.), ainsi que pour l'implantation de logiciels espions et de nuisibles (spyware, virus, cookie confidentiel, mouchard, keylogger, track-bug, social engineering, trojan, zombi, bombe logique, etc.).
L'USS 117 se repère de loin et dispose d'une exceptionnelle facilité de navigation, alors que l'USS Off possède de nombreuses sous applications navigables (USS Intrepid, USS Alabama, etc.). Leur navigation est quant à elle fortement problématique, puisque sans contrôle possible dans les flux internationaux et d'une portée suffisante pour provoquer de nombreuses incompatibilités comportementales. Certaines d'entre elles agissant qui plus est en parfaits sous-marins totalement indétectables par la plupart des organismes de sécurité, sont capables d'inscrire à notre insu des modifications de processus au cœur même de notre carte mère.
Il est à noter également que l'USS Off provoque souvent quelques discordances inconciliables avec de nombreuses applications. Notamment une incompatibilité globale avec l'ensemble des fonctions et des dérivés USSR. Le seul moyen pour éviter les bugs étant d'effectuer un back up in the USSR.

Voilà donc résumées les principaux aboutissants de l'étude menée par ce Christophe Colomb triphasé de l'analyse info-géopolitique. Le farfelu procrastinateur monolithique a conclu son monologue en mettant en garde l'assistance. Selon lui en effet, il existe un réel danger pour nos propres USC. Oui le danger est imminent, le risque couve, le péril en la demeure, la menace menace les US & Coutumes de l'homo sapiens sapiens.
Pour conclure, je reprendrai sa propre conclusion, par laquelle il a engagé la nouvelle génération de parents à éduquer leur progéniture en toute connaissance de cause. Et ce dès leur plus jeune âge. Pour cela, il a cité le grand humaniste Christophe Alévêque qui résume les choses en ces termes : « Le Coca c'est caca et Mickey pue du cul ».

Il fut acclamé à tout rompre, surtout des chaises. Sous les sifflets d'admiration des femmes montraient leur poitrine. La salle était baignée d'une douce folie, mais nous avons tout de même réussi à lui parler quelques instants malgré la foule en cohue. L'homme, affublé d'une extraordinaire simplicité mégalomaniaque, nous a avoué avoir ressenti un début d'érection lors des ovations, à l'apothéose de son triomphe consécratoire. Il nous a révélé avoir certainement trouvé une piste pour de prochaines recherches, je le cite : « Pourquoi une american pie ? Pourquoi pas un camembert ? Ou un coulommiers ? »

 

Blablabla bla m'x bla 01:34 blabla... Blablabla ### 20 ###

Bafouillages

    Serait-il possible d'avoir les dates et lieux des prochaines conférences? Nous constituons quelques centaines de milliers d'amiEs et moi-même, le pomme-poire-girls-fan-club du susdit magnifique orateur.
    En revanche, ne maîtrisant que très peu l'allemand, nous lui serions très obligées de sévir à l'intérieur de ses prochains échanges en coréen du sud-ouest-tout-droit-après-le-feu.

    A l'heure où nous parlons des t-shirts à l'effigie du camembert se font tricoter.
    5643 euros la pièce pour les intéressé(e)s. Des mugs sont également en projet.

    Sinon je peux avoir un autographe?

    Bafouillé par Hémisphère M, 08 mars 2006 à 04:24
  • Je vais essayer d'écrire un truc, là, comment, taire (tain c'est tordu ce mot), de mon mieux (même que je tire la langue et quand je tire la langue c'est que je m'applique, ou alors c'est personnel), parce que mon habituelle prolixité a trouvé son maître (et sa voix), et va se coucoucher panier, papattes en rond. J'admire, je savoure, j'en reprendrais bien une tranche moi de ce compte-rendu de conférence, borsalino l'artiste.

    Bafouillé par Krazy Kitty, 08 mars 2006 à 06:49
  • Raport du Lieutnant Grobert

    Je fé partti du cervisse dordr de la kon F-rance suce-sité.
    S'étai bien on na rien U a D-ploré. Lé patrssipan ce son éparpllai dan lordre apré.
    Y avé du Cocca a bouar.

    Bafouillé par Diego's Secrets, 08 mars 2006 à 08:54
  • -->

    Hémi bien Mée.. il s'exposera à votre belle attention jeudi en huit, devant un petit comité d'initiés, restreint dans son nombre mais nullement dans sa qualité.. en revanche également, aussi.. sur quelle fesse je fais l'autographe ?

    Krazy Kitty.. on lui dira c'est bien aimable

    Robert.. vite ! porte des lilas, un individu à l'allure patibulaire (non je la ferai pas) tente de s'immiscer (j'aime beaucoup ce mot)...

    Bafouillé par m'x, 08 mars 2006 à 13:33
  • Rhaaa love !

    Bafouillé par Folie Privée, 08 mars 2006 à 19:47
  • Je la connaissais en espagnol, mais c'était beaucoup moins drôle.

    Bafouillé par Miette de Savane, 08 mars 2006 à 20:03
  • Tu auras peut-être l'impression, en regardant tes stats que je suis arrivé sur ta note en tapant sur google, "enculeur fucking bitch Mickey cul", mais, hum, c'est pas moi, c'est un truc qu'est tombé sur mon clavier.
    A coup sûr.

    Bafouillé par Ataraxie, 08 mars 2006 à 20:52
  • -->

    Folie.. tu peux remettre ton t-shirt.. pour le moment.

    Miette.. parle-moi encore en espagnol avec ce petit geste de ta main s'amusant d'une mèche colorée.. j'adore.

    Ataraxie.. oh oui, dis-moi encore quelques uns de tes mots, ils détiennent en leur sens la clef de mon désir.. je me sens tout chose.

    Folie.. c'est bon, vire-moi ça maintenant.

    Bafouillé par m'x, 09 mars 2006 à 01:24
  • C'est comme ça qu'on se rends compte qu'on parle hachement bien l'anglais, enfin ..., l'anglais de quand j'étais dans les bas quartiers d'Oxford.

    Bafouillé par C4l1m3r0, 09 mars 2006 à 17:41
  • Le cahier à spirale ?

    Bafouillé par m'x, 10 mars 2006 à 00:33
  • Plainte

    C'est pas très gentil, ce compte-rendu là ; rapport à ma côte flottante.
    Maintenant elle a complètement largué les amarres, se prétend fiancée au Bateau Ivre...
    Et moi j'ai mal au bas-thorax.

    Bafouillé par Patricia, 10 mars 2006 à 19:17
  • golden shower donald duck pain in the ass

    (mais qu'est-ce qu'il nous arrive...)

    Bafouillé par Ataraxie, 10 mars 2006 à 22:22
  • -->

    Patricia.. tu aurais pu te retrouver beaucoup plus mal lotie, ta côte flottante aurait pu se faire heurter par un bateau niais et chavirer.. remarque, elle aurait flotté pour regagner la côte.. spagrave.

    Ataraxie.. mon dieu, mais je suis toute mouillée.. jesus marie joseph ! j'entrevois déjà l'instant d'ataraxie qui suivra.

    Bafouillé par m'x, 11 mars 2006 à 02:18
  • Waouh ! Patricia débarque !
    J'ai comme l'impression d'être enfin utile à autre chose que ma destruction...

    Sinon, c'est quoi, les marbrées ?

    Bafouillé par Fugitive, 11 mars 2006 à 18:26
  • ... une espèce en voie d'apparition...

    Bafouillé par m'x, 11 mars 2006 à 20:42
  • Mon poussin d'amour (ben quoi ? T'es mal, non ? donc tout mot d'amour ne peut que te faire que du bien, non ? T'en veux combien de tonnes ?)

    Juste pour toi, je viens d'ouvrir une radio "Barge" que tu vas A-DO-RER !
    C'est là : javascript:void(window.open('http://noire.psyche.free.fr/Radiobarge/index.php? autoplay=no','radioblog','directories=no,height=350,width=250,location=no,menubar=no,resizable=no,scrollbars=no,status=no'))


    Et si tu savais à quel point j'ai pensé à toi en la concoctant !!!

    Bafouillé par Fugitive, 12 mars 2006 à 02:34
  • Si tu savais à quel point je me sens bien en fait...
    Mais tu as raison. Pour les mots d'amour j'entends.

    Ta radio barge, je l'adorerais d'avantage s'il m'était possible d'écouter TOUS les titres !
    Steup m'dame

    Bafouillé par m'x, 12 mars 2006 à 03:15
  • Koikèsse ?
    Mais tout est lisible nom di djûû !
    Hormis les liens foireux chez toi...
    Tu pointes dans ma Radio "Les fous" et tu as la totale d'Akron Family...
    Je scotche sur la plage 7 depuis 4 heures... je sais... c'est grave...
    N'empêche : mets-la à FOND de chez FOND. Totalement incontournable !!!

    Bafouillé par Fugitive, 12 mars 2006 à 05:36
  • C'est mal, vous irez en enfer.

    Bafouillé par Marie, 16 mars 2006 à 16:53
  • J'espère bien, paraît que les Bush et consorts vont au paradis eux...

    Bafouillé par m'x, 21 mars 2006 à 12:32

Bafouiller un truc